Economie locale

Sénégal : valorisation des ressources naturelles de plusieurs villages (2019)

Objectifs :
- mettre un terme à la déforestation
- conserver une activité économique durable

50 % des forêts sénégalaises ont disparu en raison d’une exploitation anarchique des ressources. Les coupes sauvages de bois ne sont jamais replantées, sachant que la biomasse (bois et charbon de bois) constitue la principale source d’énergie du pays.

Quant à la mangrove, les pouvoirs publics l’ont longtemps considérée comme une terre inutile. La basse Casamance, région défavorisée et négligée, subit de plein fouet cet appauvrissement. Le reboisement s’y avère indispensable pour maintenir les populations in situ et leur assurer un niveau de vie décent.

Up2Green Reforestation s’implique depuis longtemps sur place dans la préservation de l’environnement et va soutenir un projet aux trois volets interdépendants, mené par les villageoises et villageois. D’abord, la restauration de 10 ha de mangrove, afin de protéger les rizières de la salinisation - ce qui maintient la présence de poissons.

Ensuite, la plantation de 4 ha de riz (un hectare produit une tonne), en réintroduisant une espèce native, adaptée au climat et plus résistante aux maladies que les espèces asiatiques. Enfin, la mise en production de 8 ruches, car l’apiculture favorise la protection de la mangrove via la pollinisation.

L’excédent des deux productions sera vendu sur les marchés et permettra l’entretien du matériel (ruches, outils). Un cercle vertueux qui profitera aux quelque mille habitants.

Projet CDC Développement solidaire 2019

Lieu : trois villages de basse Casamance, sud du Sénégal

Nature de l’investissement :

-  Achat du matériel apicole
-  Achat d’outils pour restaurer la mangrove
-  formation des populations

Financement de CDC Développement solidaire :

Montant accordé : 7 000 € sur un budget de 21 866 €
Association partenaire : Up2green Reforestation

Partagez


Recommander cette page