Santé

Birmanie : de l’eau potable pour huit écoles de villages pauvres (2019)

Objectifs :
- améliorer la santé des habitants
- diminuer la mortalité infantile

La moitié de la population birmane survit en dessous du seuil de pauvreté. L’accès à l’eau potable représente un défi majeur pour le pays, qui demeure aujourd’hui un des plus pauvres d’Asie.

Autour de la ville de Kalewa, baignée par un climat tropical, la pénurie en eau potable est criante : isolés, accessibles uniquement par bateau ou par des pistes en mauvais état, les villages ne sont alimentés ni en électricité, ni en eau potable. Les villageois n’ont alors d’autre choix que de boire l’eau des marigots ou des rivières polluées par les mines de charbon et le mercure des chercheurs d’or.

Quant à l’eau des puits creusés à la main dans les cours d’école, les analyses bactériologiques ont révélé qu’elle était impropre à la consommation.

Sollicitée par les autorités locales et les chefs de village, Echanges Birmanie propose d’installer dans huit villages particulièrement démunis des purificateurs d’eau solaires, avec filtre charbon et UV, faciles d’entretien. Les habitants vont participer collectivement au forage des puits et aux travaux de terrassement dans les écoles des villages ciblés.

1 420 élèves et ensuite 8 500 habitants, qui viendront puiser l’eau dans les écoles, vont ainsi bénéficier d’une eau potable et sûre. La maintenance sera assurée par des ouvriers locaux qui seront formés, et les populations suivront une sensibilisation aux règles d’hygiène.

Projet CDC Développement solidaire 2019

Lieu : villages du township de Kalewa, région de Sagaing, nord-ouest de la Birmanie

Nature de l’investissement :

-  Forage des puits dans les écoles

-  Transport des matériaux

-  Installation de purificateurs solaires avec filtres UV

Financement de CDC Développement solidaire  :

Montant accordé : 19 000 € sur un budget de 51 417 €
Association partenaire : Échanges Birmanie

Partagez


Recommander cette page