Mauritanie

Mauritanie : création d’une plateforme solaire multiservices (2019)

Objectifs : améliorer l’hygiène alimentaire augmenter les revenus des habitants La Mauritanie dispose d’un ensoleillement exceptionnel et inexploité. Mais ce climat rend difficile le quotidien des habitants des petites villes et zones rurales qui, souvent privés de réseau électrique, peinent à conserver les aliments et denrées essentielles. Le village d’Arafat et ses 5 200 habitants ont alors décidé, sous l’impulsion des commerçants, de se doter d’une plateforme solaire multiservices : une chambre (...)

Mauritanie : construction et réhabilitation de blocs sanitaires dans huit écoles publiques (2019)

Objectifs : réduire les risques sanitaires pour les enfants favoriser leur accès à l’éducation 35 % des écoles mauritaniennes ne possède pas de blocs sanitaires, une proportion qui augmente encore en milieu périurbain. A Nouadhibou, capitale économique du pays qui compte quelque 100 000 habitants, les équipements sont soit insuffisants pour le nombre d’élèves, soit trop vétustes. Ce manque d’infrastructures provoque des maladies auxquelles les enfants sont très sensibles. Il constitue également un (...)

Mauritanie

Nom officiel : République Islamique de Mauritanie Superficie : 1 030 700 km² Capitale : Nouakchott Villes principales : Nouadhibou, Kaedi, Kiffa, Rosso, Zouerat, Atar Langue officielle : Arabe Monnaie : Ouguiya (environ 383 ouguiyas = 1 euro) Population (2011, CIA World Factbook) : 3,36 millions d’habitants Mortalité infantile (2007, UNICEF) : 75/1000 Espérance de vie (2011, PNUD) : 58,6 ans Indice de fécondité (2006, UNICEF) : 5,8 Taux d’alphabétisation (2010, UNICEF) : 57 % PIB par (...)

Installation de systèmes de conservation par énergie solaire

Lieu : village de Tawfik Contexte : la Mauritanie fait partie des pays les moins avancés. Depuis 1970, l’aridité s’est accentuée ; le pays reste loin de l’autosuffisance alimentaire et doit recourir à une aide extérieure massive. La population du village de Tawfik vit dans des conditions précaires. En 2002, Jardins d’Espoir a aidé les villageois à mettre en place une surface de culture maraîchère de 3000 m2. L’association a fourni les semences, les outils, le système d’arrosage et le savoir-faire. Les (...)

Partagez


Recommander cette page