Economie locale

Structuration d’une micro-filière de lait locale

Lieu : localité de Regardère, département du Centre en Haïti

Contexte : En Haïti, les produits laitiers constituent le 2ème poste d’importation alimentaire après le riz, correspondant à un flux financier d’environ 70 millions de dollars américain par an et représentant plus de deux fois la production nationale. Pourtant, le cheptel bovin haïtien détient un fort potentiel de production et serait donc en capacité de produire suffisamment de lait pour couvrir la demande nationale en produits laitiers (production locale estimée à plus de 100 000 tonnes métriques).

Cependant, le secteur fait face à plusieurs contraintes comme : un manque de structuration de la filière lait ; une dégradation des infrastructures de transformation du lait ; l’ouverture commerciale totale aux produits alimentaires de premières nécessités issues de systèmes hautement productifs et subventionnés d’Amérique du Nord (riz, lait, œuf).

Ainsi, pour tenter d’apporter des réponses à ces différentes problématiques, le gouvernement haïtien a mis en place, sur la période 2010 – 2014, un programme national de développement de la production et transformation du lait. Ce programme avait notamment pour objectifs de « reconquérir le marché intérieur des produits laitiers, renforcer le réseau d’entreprises de transformation du lait offrant un débouché nouveau, stable et rémunérateur au lait des exploitations agricoles et augmenter la productivité de la production laitière ».

De ce programme est né, grâce à la collaboration entre Vétérimed, une ONG haïtienne spécialisée dans la santé et la production animale et l’ONG française Agronome et Vétérinaires sans frontières, un réseau nommé « Lèt Agogo », qui regroupe 13 petites laiteries locales organisant la production, la transformation et la commercialisation du lait. Associées à 700 petits éleveurs, l’ensemble de ces mini-laiteries produisent environ 2300 litre de lait/jour.

Le nouveau projet concerne la micro-laiterie de la localité de Regardère, une localité très pauvre dépourvue des infrastructures de base en matière de santé et d’éducation. Le projet est mis en œuvre conjointement par l’association Elevages sans frontières et son partenaire local CEHPAPE pour venir en appui aux producteurs bovins et à la valorisation des produits issus de l’élevage. Il se divise en deux grandes phases de réalisation :
- Phase 1 - la réalisation des investissements nécessaires à la valorisation de la production locale de lait (réhabilitation de la micro-laiterie, achat du matériel pour l’équipement de la micro-laiterie, identification des poches de production laitière et mise en place des deux centres de collecte).

- Phase 2 – Renforcement des acteurs locaux avec la formation des membres des organisations locales de base à la technologie laitière, à la gestion administrative et financière de la micro-laiterie pour la création d’une activité génératrice de revenus.

Objectifs :
- Améliorer les revenus des 50 éleveurs de la localité de Regardère,
- Créer des emplois en milieux rural, grâce au développement de plusieurs points de vente de produits transformés par la micro-laiterie
- Renforcer la sécurité alimentaire sur le territoire de Regardère grâce à une meilleure disponibilité et offre de produits laitiers

Nature de l’investissement :
- Réhabilitation du local de la micro-laiterie
- Achat de matétiels et équipements pour la micro-laiterie
- Achat d’une motocyclette avec chariot pour le transport du lait
- Formation des bénéficiaires

Financement accordé : 10 000 € sur un budget de 96 493 €
Association partenaire : Elevages sans frontières

Partagez


Recommander cette page