Economie locale

Réinsertion de 8 familles de paysans sans terre

Madagascar

Lieu : Ambohijanahary, dans le Moyen-Ouest de Madagascar

Contexte : Pour lutter contre la pauvreté des familles en grande précarité (Sans Abri de la capitale ou paysans sans terre de la commune de Maroharona), l’ASA (ONG de droit malgache) propose un programme de réinsertion en milieu rural sur une réserve foncière de 20 000 ha attribuée par le gouvernement malgache.

Sur la réserve foncière, destinée au départ à la réinsertion en milieu rural des Sans Abri de la capitale, vivent, sans titre de propriété, des paysans sans terre. Ces familles chassées de leurs précédentes exploitations pour des raisons diverses (mauvaises récoltes, difficultés à faire valoir des droits à un héritage, …) vivent ici dans des conditions matérielles très difficiles : logement précaire, équipement agricole réduit, sans accès aux soins et sans accès à l’école pour les enfants de part leur situation juridique de non-droit.

L’ASA, avec l’aide d’ASAM Dourdan (Aide aux sans-abri de Madagascar), a choisi d’intégrer ces familles dans son projet en leur proposant les mêmes prestations qu’aux familles de sans abri de la capitale : amélioration de l’habitat et de l’équipement agricole.

Objectif : lutter contre la pauvreté en permettant à 8 familles de paysans sans terre :
- d’accéder à des conditions d’hygiène et de santé élémentaires par l’amélioration de l’habitat ;
- de sortir d’une situation de non-droit par la régularisation de leur situation administrative et retrouver ainsi leur dignité de citoyen à part entière par l’accès à la propriété foncière ;
- d’acquérir un revenu régulier par l’amélioration de l’équipement et des techniques agricoles ;
- de générer une épargne leur permettant d’accéder à des projets d’investissement.

Nature de l’investissement :
- construction de 8 maisons en dur.

Financement accordé : 10 000 € sur un budget de 47 824 €

Association partenaire : ASAM Dourdan

Projet abandonné
L’association ASAM Dourdan rencontre des difficultés pour obtenir le titre de propriété du terrain sur lequel elle va travailler au projet de « réinsertion de 8 familles de Paysans Sans Terre » à Madagascar ; sa demande est en attente depuis 1998.

Aujourd’hui, le gouvernement malgache, appuyé par la Banque mondiale, qui souhaite une sécurisation des investissements, finance un programme très vaste de sécurisation foncière. La priorité est donnée aux investissements majeurs pour le développement de l’Ile et si le programme de l’ASA n’est pas remis en cause, il ne constitue pas une priorité dans le traitement des dossiers. L’association ne pense pas obtenir le titre de propriété avant 2 ans mais elle ne remet pas en cause son programme.

Sans titre de propriété et compte tenu des éléments communiqués par l’association, le Conseil d’administra-tion du 17/09/2008, décidait de ne pas verser le financement tant que ce problème ne serait pas réglé.

Le 04/06/2009, date de l’Assemblée générale annuelle, la convention de partenariat n’était toujours pas signée, aussi, les sommes dédiées à ce projet seront réaffectées à un nouveau projet.

Partagez


Recommander cette page