Santé

Réhabilitation et extension d’adductions d’eau potable

Madagascar

Lieu : commune de Manandona au centre de Madagascar

Contexte : Manandona est une commune rurale de 14 000 habitants comportant 11 villages (dont 2 en montagne) sur une superficie de 282 km² ; la population vit pour l’essentiel de l’agriculture. Aucune infrastructure routière ne relie les villages entre eux, à l’exception de la route nationale qui traverse la commune du nord au sud. La gestion de l’eau et le domaine de l’assainissement sont de la responsabilité des communes mais celles-ci ne disposent que de peu de ressources et ne peuvent faire face. Actuellement, seulement 5 % des communes rurales disposent d’un réseau partiel d’eau potable.

Actuellement, les habitants de Manandona vont chercher l’eau qu’ils consomment dans les rivières qui servent aussi à l’irrigation. La vaisselle, la lessive et la toilette se font bien souvent au même endroit. La qualité de l’eau est impropre à la consommation (présence de bactéries pathogènes, de virus et parasites), ce qui a des conséquences sanitaires notamment chez les enfants (diarrhées infectieuses, fièvre typhoïde, hépatites virales A et E…).

Présente depuis 8 ans, l’association Anjou-Madagascar accompagne un programme concerté de développement rural et travaille avec une association malgache reconnue, Vovonana Soamiaradia, qui regroupe une centaine d’organisations paysannes et plus de 1 000 adhérents.

Le projet prévoit :
- la réalisation d’infrastructures : réhabilitation et extension des adductions d’eau des villages : Manandona-nord, Manandona-centre, Ambohimiarisoa et Ambatofotsy,
- la construction d’un bloc sanitaire-douche dans l’espace du marché ouvert,
- l’appui à la gestion des comités de gestion de l’eau.

L’ensemble des travaux sera réalisé par une entreprise locale, l’accent a été mis sur la robustesse des installations (robinetterie, borne-fontaine, aucun tuyau apparent, etc…). Très concernées, les populations locales assureront une part du terrassement nécessaire et la fourniture de sable et de briques. Une campagne de sensibilisation à l’hygiène et à l’assainissement sera menée avec l’association des usagers de l’eau pour faire connaître les points clés de l’hygiène et promouvoir l’usage des latrines.

Objectif :
- améliorer l’accès à l’eau potable aux habitants de la commune (7 500 personnes directement),
- améliorer les conditions d’hygiène et d’assainissement,
- renforcer l’organisation communautaire grâce à la gestion de l’eau par des comités d’usagers de l’eau.

Nature de l’investissement :
- remplacement des tuyaux et des robinets des fontaines,
- pose de vannes d’isolement des fontaines et du réseau,
- alimentation d’un bloc sanitaire (2 WC, 2 cabines de douches, 1 lavabo avec 2 points d’eau, 1 fontaine de puisage),
- réhabilitation des bornes fontaine et construction de 2 nouvelles bornes d’eau potable.

Financement accordé : 11 700 € sur un budget de 17 700 €

Association partenaire : Anjou-Madagascar

Bilan au 30 avril 2012

Le projet de réhabilitation et d’extension d’adduction à l’eau potable dans 4 villages à Madagascar est bien avancé et déjà les habitants de 3 villages voient leurs conditions de vie s’améliorer :
-  à Ambatofotsy, le réseau est maintenant opérationnel et 11 bornes fontaine fonctionnent,
-  à Manandona Nord, le réseau a été en partie rénové et 13 bornes fontaine fonctionnent. Il va être prochainement renforcé par le captage d’une nouvelle source et le remplacement du château d’eau.
-  à Manandona Centre, le réseau le plus ancien (25 ans) a été réhabilité et 18 bornes fontaines sont opérationnelles.

Partagez


Recommander cette page