Economie locale

Réhabilitation du système d’irrigation de rizières

Cambodge

Lieu : province du Banteay Meanchey au Nord-Ouest du Cambodge

Contexte : La topographie du Cambodge s’ordonne autour du Mékong et du Tonlé-Sap (le plus grand lac d’Asie du Sud-Est). Pendant la saison des pluies, le Mékong déverse son trop plein dans le lac (dont la superficie passe de 3 000 à 7 000 km²) et pendant la saison sèche, c’est le lac qui alimente le fleuve. Ce processus de régulation du lac en fait l’une des plus importantes réserves mondiales de poissons d’eau douce. La majorité de la population se concentre sur les rives du lac et des deux grands fleuves, une population très jeune, environ 40,7 % de celle-ci est âgée de moins de 14 ans.

L’association Aide à l’Enfant Réfugié travaille depuis plusieurs années pour aider au développement de six villages parmi les plus démunis de la province de Banteay Meanchey au Cambodge. Les villages sont répartis le long de la Kampong Krasang, rivière au rythme capricieux qui impose deux mois d’inondation par an à leurs 4 300 habitants. La principale activité est la riziculture avec des rendements très faibles et un peu d’élevage bovin ; il n’y a pratiquement pas de maraîchage.

Le système d’irrigation et les réseaux de dérivation qui doivent être réhabilités sont localisés près des villages. La première vocation de ce système était de dévier le courant de la rivière Kampong Krasang afin d’irriguer les rizières de cette zone au moment des crues et la seconde était de réguler le débit de l’eau de la rivière pendant la saison sèche. L‘ensemble construit entre 1975 et 1979 n’a jamais été achevé et les autres aménagements le long du canal sont eux aussi inachevés ou hors d’état.

Objectif :
- Réhabiliter les réseaux d’irrigation afin d’améliorer sensiblement les rendements de la culture de riz pendant la saison humide ;
- Mettre en place un système qui autorise une deuxième récolte de riz pendant la saison sèche.

Nature de l’investissement : réparation de 5 seuils vannés du pont actuellement en très mauvais état. L’eau ne peut-être retenue faute de portes et tous les piliers s’effondrent.

Coût total : 13 520 €

Financement accordé : 11 500 €

Association partenaire : Aide à l’Enfant Réfugié

Bilan au 27 mars 2008  :

Les travaux de construction et de réhabilitation des seuils vannés, exécutés par une entreprise locale, ont débuté le 15 avril 2007 et se sont terminés le 20 juillet.

La régularisation du débit de l’eau dans les rizières s’est concrétisée par une retenue d’eau en début de saison des pluies et par un lâcher progressif en fin de saison. La régularité du niveau de l’eau est vitale pour la croissance du riz.

Les premiers ensemencements de riz hâtif ont été effectués mi-novembre et la récolte devrait avoir lieu fin mars.

765 familles (soit environ 4 400 personnes) sont concernées par ce projet qui leur permettra d’obtenir une auto suffisance alimentaire. Le riz est la principale source d’alimentation des Cambodgiens ; la consommation journalière d’un adulte est de 750 grammes de riz, soit une consommation annuelle de 270 kg.

Afin d’assurer la pérennité du projet, des « comités de gestion de l’eau » et la formation d’un technicien à la manœuvre des vannent viennent d’être mis en place.

Partagez


Recommander cette page