Santé

Réaménagement d’un laboratoire pour le dépistage de la tuberculose

Mongolie

Lieu : Chroibalsan se situe à l’Est de la Mongolie, à 656 km d’Ulan Bator la capitale

Contexte : La ville de Choilbalsan (41 700 habitants en 2000) est la capitale de la province orientale « Dornod Aïmag », province frontalière avec la Chine et la Russie. Construite par les Russes en 1939, la ville périclite depuis leur départ en 1990. Cependant, si elle reste le plus important centre commercial et industriel de l’Est de la Mongolie, aujourd’hui le taux de chômage y est très important.
De nombreuses usines ont été fermées, l’habitat se dégrade et un bidonville composé de yourtes (appelée Guers) enserre les faubourgs de la ville.

En Mongolie, les dépenses publiques de santé représentent 5 % du PIB ; en moyenne de 1 lit pour 137 habitants et 1 médecin pour 375 personnes. La plupart des infrastructures mises en place à l’époque soviétique sont restées, mais aujourd’hui il faut les moderniser, voire les réhabiliter.

Aujourd’hui, certaines maladies infectieuses font leur réapparition et la tuberculose est une des premières causes de mortalité en Mongolie, elle touche 14 % de la population. En 2003, un grand programme de lutte contre cette maladie a été lancé par l’OMS dans le pays afin de réduire le nombre de décès par an (plus de 5 452 cas en 2005 – source OMS) et d’augmenter le pourcentage de détection de la maladie, surtout dans les zones les moins urbaines.

L’association Naadam, depuis sa création en 2004, apporte son aide à l’équipe de l’hôpital de Chroibalsan. Après avoir constaté le mauvais état des locaux du laboratoire de bactériologie, en particulier pour la tuberculose, et le manque de protection du personnel, elle a décidé de leur fournir du matériel et des consommables.

Objectif :
- Diminuer le nombre de contaminations du personnel soignant,
- Diminuer le nombre de contaminations suite à consultation,
- Augmenter le dépistage de la tuberculose.

Nature de l’investissement :
- Achat d’un incinérateur, de plaques chauffantes, de lames et d’une armoire,
- Achat d’eau de javel pour un an,
- Isolation des portes.

Financement accordé : 4 800 € sur un budget de 9 000 €

Association partenaire : Naadam


Bilan au 30 mars 2011

Les représentants de l’association n’ont pas pu se rendre en Mongolie cette année, mais le projet a pu avancer.

En 2010, du petit matériel de soin, deux microscopes, des instruments de laboratoire ont pu être acheminé gratuitement de France dans un conteneur.

Par ailleurs, su place, l’isolation des portes est terminée et la plaque chauffante pour sécher les frottis et l’incinérateur de bactéries ont été achetés et installés.

En 2011, une biologiste française se rendra sur place pour former le personnel du laboratoire ; elle avait déjà travaillé avec lui en 2008.

Partagez


Recommander cette page