Santé

Projet communautaire d’alimentation en eau potable de 5 villages

Lieu : villages de Bajoh sur la commune de Bangem au Sud-Ouest du Cameroun

Contexte : Les villages de Bajoh sont situés dans une réserve protégée, très enclavée, en zone anglophone : route, piste puis acheminement en moto ou à pied, nécessitent une journée entière pour les atteindre à partir de Yaoudé ou Douala. Une des deux voies d’accès ne permet plus le passage de voitures, et la deuxième n’est ouverte que quelques mois par an, en dehors de la saison des pluies, ne permettant d’évacuer, qu’à ce moment-là, la production de graines de cacao, principale production des villageois.

Il n’y a ni eau potable, ni énergie, ni télécommunication dans ce groupe de 5 villages et ceci nuit à la santé de la population, particulièrement des enfants qui sont touchés par les maladies habituelles liées à cette absence d’eau potable : dysenterie, choléra, typhoïde, hépatites.

Au Cameroun, en milieu rural, la maîtrise d’ouvrage et la gestion des infrastructures concernant l’alimentation en eau potable ont été transférées aux communes dans le cadre du processus de décentralisation engagé à la fin des années 1990.

Les membres de la communauté de Bajoh qui ont trouvé une activité en ville se sont réunis en plusieurs associations locales qui soutiennent les villageois dans leur développement économique, et l’antenne nationale le BRDA (Bajoh Rural Development Association) a démarré l’aménagement d’un réseau d’eau potable, grâce à un petit financement d’une association américaine : captage de source, cheminement d’un tuyau d’eau, jusqu’à une 1ère borne fontaine dans le village le plus proche. Mais l’association ne disposait pas de toutes les ressources financières pour étendre ses travaux. De plus, une partie du projet restait à préciser.

Le BRDA a donc sollicité Aquassistance pour évaluer la nature des travaux à réaliser et le chiffrage. Ceci a été effectué lors d’une 1ère mission en 2013, et une partie des financements a été trouvé permettant de réaliser la phase 1 du projet, c’est-à-dire les ouvrages principaux du réseau (captage de la source, construction d’un réservoir de 20 m3 et mise en place du système de suspension du réseau).

Il reste à financer la phase 2 : réalisation du réseau (5-6 km de canalisations, connexion de 9 bornes fontaines, construction de 8 autres bornes fontaines) et finalisation de l’organisation du Comité de Gestion pour l’entretien des installations.

Les travaux seront confiés à une entreprise locale basée à Kumba, et dont le Directeur est issu des villages de Bajoh. Les villageois s’impliqueront fortement en réalisant les tranchées des 5-6 km de réseau.

Objectifs :
- Améliorer l’accès à l’eau potable pour les 4 650 habitants des 5 villages
- Améliorer les conditions d’hygiène et de santé des villageois

Nature de l’investissement :
- Travaux de captage et réservoir
- Réalisation du réseau de canalisations
- Branchement de 9 bornes fontaines et construction de 8 autres bornes fontaines
- Mise en place d’un Comité de Gestion de l’eau
- Sensibilisation à l’hygiène

Financement accordé : 20 000 € sur un budget de 182 108 €
Association partenaire : Aquassistance

Partagez


Recommander cette page