Economie locale

Programme de puits pastoraux pour le développement de l’élevage

Lieu : Oussouye – Basse Casamance au Sénégal

Contexte : A la demande des organisations professionnelles de l’élevage (ANAPEZ et CNMDE) de la Casamance, l’AFDI Ile de France s’est investie depuis cinq ans pour lancer un processus de reconstruction de l’élevage casamançais fortement perturbé par les conflits locaux.

Il s’agit, en relançant ou organisant les productions lait et viande, de permettre aux différents acteurs d’améliorer leur revenus et de développer des productions sur une base intensive, de qualité, permettant un meilleur accès aux marchés.

Si le département de Oussouye est le 2ème en terme d’importance du cheptel bovin de la région de Ziguinchor, cela n’en fait pas pour autant une activité économique. Dans les faits, les animaux sont conduits en forêt pendant la période des pluies où ils trouvent une végétation peu nourrissante et des points d’eau pour s’abreuver. Ils rentrent aux villages pour la traite et recevoir parfois un complément alimentaire. Après la période des récoltes (riz, maïs, mil, arachide, manioc), ils sont purement et simplement « abandonnés » en forêt où ils dépérissent faute de soin et d’eau propre pendant la saison sèche.

En 2011, une première étape a été réalisée par la création de puits et d’une mini-laiterie pour les femmes, avec le soutien financier de CDC Développement solidaire. Depuis l’association a continué à étudier avec les responsables locaux les voies et moyens d’un développement économique en organisant des réunions ouvertes à la discussion sur les problèmes et les solutions, en s’appuyant également sur les études existantes.

Au final, une assemblée générale réunie en octobre 2013 a décidé de 4 priorités qui permettront de « suivre » en permanence les troupeaux avec une alimentation en eau propre tout l’année et la formation des éleveurs :
- le creusement de puits pastoraux dans chaque village pour éviter les conflits avec les agriculteurs,
- un programme de formation en techniques d’élevage (alimentation, maladies….),
- la concertation pour l’approvisionnement en médicaments vétérinaires,
- la concertation pour l’approvisionnement en aliments de bétail.

Objectif :
- augmenter les revenus des éleveurs de 7 villages du département de Oussouye et ainsi de lutter contre la pauvreté.

Nature de l’investissement :
- construction d’une première tranche de 7 puits (de 5 à 25 mètres de profondeur suivant le terrain),
- formation des éleveurs de 12 villages.

Montant sollicité : 7 600 € sur un budget de 24 555 €
Association partenaire : Agriculteurs Français et Développement International – Ile-de-France (AFDI)

Bilan au 30/04/2015

Sur les 7 puits programmés fin novembre 2014, 4 sont terminés à Diantene, Loudia-Wolof, Essaout et Effisao. Ils ont 1,40 mètre de diamètre, 5 à 20 mètres de profondeur selon la nature du sol, et 3 mètres de mise en eau avec à leur côté un déversoir et un abreuvoir.

Deux autres puis sont au démarrage et 1 en attente « administrative ». Ils seront terminés fin juin 2015.

Tous les puits sont implantés sur un terrain public afin que personne ne puisse revendiquer une quelconque propriété. Ils sont situés à la limite du village, sur le trajet traditionnel des animaux et proche du parc des animaux et sur un terrain permettant le jardinage pour les femmes. Tous les ouvrages sont garantis 10 ans.

Partagez


Recommander cette page