Education

Installation d’une centrale solaire dans une école

Inde

Lieu : Calcutta

Contexte : en 1990, l’association indienne Sishu Koruna Sangha (SKS) construit à Calcutta l’internat de Bodhicariya pour donner un avenir aux enfants démunis des ethnies originaires des Chittagong Hill Tracts au Bangladesh, en particulier les Chakmas.
L’école accueille aujourd’hui 250 filles et garçons de 7 à 17 ans. La qualité des résultats scolaires a permis d’ouvrir des classes de lycée préparant au baccalauréat.
Toutefois, certaines matières sont difficiles à enseigner faute d’énergie électrique. En effet, de nouveaux besoins sont apparus notamment dans le domaine des sciences, des mathématiques et de l’informatique.
De son côté, l’association AJHA soutient depuis 2001, par le parrainage, le programme éducatif développé par l’association indienne.

Objectif : permettre d’accéder aux technologies modernes, améliorant ainsi l’enseignement et la mise en relation avec les entreprises locales. Les étudiants du Lycée de la Baronnerie d’Angers apportent leurs compétences techniques en réalisant gratuitement la centrale solaire.

Nature de l’investissement : achat de matériels pour installer une centrale solaire dans le lycée et achat de matériel multi média

Association : AJHA

Ccoût total : 40 300 €

Financement accordé : 12 000 €

Bilan au 31/03/2006 :

En août 2005, une équipe composée de deux membres de l’association AJHA et de trois étudiants du
lycée technique « La Baronnerie » (Maine et Loire) a réalisé le montage des panneaux photovoltaïques
de la centrale solaire.

Des micros ordinateurs ont été fournis pour assurer les cours d’informatique et pour permettre aux professeurs d’utiliser les CD d’enseignement proposés par le Ministère de l’Education Indien ; certains professeurs indiens ont les compétences pour assurer la formation de leurs collègues et pour initier les élèves à ces nouveaux programmes.

Une formation à la maintenance a été faite et un suivi de la centrale a démarré sous forme de fiches numérisées par messagerie électronique.

215 enfants peuvent désormais accéder à l’informatique ainsi que des enfants Chakmas de la région.

Partagez


Recommander cette page