Santé

Construction de maisons pour familles "intouchables" vivant dans la rue

Inde

Lieu : village de Manamadurai au sud du pays

Contexte : les intouchables ou "dalits" sont considérés comme impurs et effectuent les besognes les moins nobles. Ils occupent la plus basse place dans l’échelle sociale, sont rejetés de la population et vivent en général dans la misère, à l’écart des autres castes. Environ 500 "dalits" dorment dans la rue dans des conditions insalubres. Des familles entières vivent dans des taudis de moins de 5 m2. Exposés à de mauvaises conditions de logement, les "dalits" ont un état de santé précaire et sont plus vulnérables face aux maladies.
Depuis 1994, le Père Ceyrac, jésuite français, se bat en Inde pour la reconnaissance des "intouchables" et la protection des enfants de la rue. Il coordonne un mouvement qui assure les soins médicaux et l’éducation de 30 000 enfants "intouchables".
Avec l’aide de 27 étudiants du lycée Ste Geneviève de Versailles, le Père Ceyrac souhaite construire des maisons pour les intouchables. La construction de maisons en briques permettrait de lutter contre les problèmes sanitaires et de protéger des intempéries. Le voyage et les frais personnels sont à la charge des étudiants. Le Père Ceyrac s’occupe du bon fonctionnement du chantier.
L’association Inde Espoir assure la transmission de la totalité des fonds au Père Ceyrac.

Nature de l’investissement : construction de 5 maisons familiales en briques.

Association partenaire : Inde Espoir

Coût total : 16 000 €

Financement accordé : 6 750 €

2003

Partagez


Recommander cette page