La vie des projets

Construction d’une école au Burkina Faso

La construction du nouveau bâtiment pour l’école de Dahoré est terminée malgré le retard pris en raison des conditons climatiques plus humides et plus longues durant l’été 2015.

La construction d’un nouvel ensemble scolaire à Dahoré va permettre de remédier au manque de classe pour acceuillir dans de bonnes conditions les élèves du village de Dahoré.

Les travaux de construction du bâtiment de trois classes avec un bureau pour le Directeur, un magasin, une cantine/cuisin et des latrines ont commencé en juin 2015.

Le constructeur choisi, est originaire du pays. Les matériaux utilisés ont été achetés ou fabriqués dans la région, ce qui a été profitable à la production locale.

La pose de la toiture était terminée mi-septembre, la pose des fenêtre, portes et peintures terminée fin novembre. La construction des latrines a été retardée par le mauvais temps et la difficulté pour creuser les fosses, tâche qui s’est faite manuellement,.

L’implication et l’apport de main d’oeuvre a été perturbé par la période des pluies qui a retardé la construction et par le manque de disponibilité des femmes et des hommes du village. Les femmes apportaient l’eau nécessaire à la fabrication des briques et tôt le matin, les hommes travaillaient par roulement, avant d’aller travailler aux travaux des champs.

Le constructeur a du adapter le déroulement des tâches aux conditions climatiques et à la disponibilité des personnes. Des décès dans la famille du ferrailleur au début du chantier, puis dans la famille du constructeur début août, ont aussi retardé l’avancement du chantier. Cela donne lieu à des funérailles de plusieurs jours, rites particulièrement importants qui stoppent les activités en cours.

Au final, le constructeur a respecté le devis initial en termes de coût, mais le délai, il y a eu un retard de 2 mois environ. La réception des travaux a eu lieu le 4 décembre.

Aujourd’hui l’école fonctionne, il y a actuellement trois classes, un CP1, un CE1 et un CM1 ; 45 filles et 55 garçons sont inscrits.

En ce début d’année scolaire, les classes sont moins chargées que l’année d’avant. Outre la répercussion des variations de natalités, une des explications est que la nouvelle école, proche du centre de Dahoré, n’accueille plus que les enfants du village alors que la première école située à l’extérieur, et pas encore totalement transformée en collège, continue de recevoir des écoliers de plusieurs village.

La localisation de la nouvelle école devrait avoir des répercussions positives. Elle est proche de deux des trois quartiers de Dahoré et les élèves ont donc peu de distance à parcourir à pied. Elle est également voisine du dispensaire, de la maternité, de la pharmacie et du Centre de Récupération et d’Education de Nutrition) et de forages. L’ensemble constitue une sorte de petit centre de vilage, ce qui devrait permettre des aménagements futurs, et favoriser les relations socilaes entre les habitants.

Pour en savoir plus sur le projet

Financement de CDC Développement solidaire :
15 000 €
Opérateur : Savigny Tiers-Monde


Partagez


Recommander cette page