Education

Construction d’un foyer-dortoir pour collégiennes

Burkina Faso

Lieu : village de Bazoulé, sur la commune rurale de Tanghin Dassouri au centre du Burkina Faso

Contexte : Le Burkina Faso est un des pays les plus pauvres du monde, la population qui n’arrive pas à survivre sur les maigres terres, a tendance à fuir vers la capitale Ouagadougou, pour s’entasser dans les quartiers périphériques dit « non lotis », où les difficultés augmentent et la pire des misères s’installe. Cet exode rural doit être combattu : la création d’activité, et donc d’amélioration des conditions de vie dans les villages peut freiner cet exode.

La commune de Tanghin Dassouri compte environ 66 000 habitants répartis sur 30 villages de brousse. Le taux de scolarisation y est de 60 % et le taux d’alphabétisation des plus de 25 ans de 15 %. La scolarisation étant le vecteur principal de développement, l’association Espoir Jeune Burkinabé a souhaité permettre à un maximum d’enfants de ces villages d’avoir une scolarité correcte débouchant soit sur un apprentissage soit sur des études supérieures.

En primaire, les enfants sont scolarisés dans les écoles des différents villages. Lorsque les enfants atteignent l’âge d’aller au collège de Bazoulé, son éloignement rend la scolarité très difficile et incite les familles à les retirer du système scolaire. Les conditions de vie d’un enfant en brousse sont incompatibles avec des études au collège ou au lycée : éloignement, absence d’électricité, sous alimentation, pas d’encadrement.

En 2010, sur un terrain de 3 hectares, fourni par le Chef Coutumier du village de Bazoulé, l’association Espoir Jeune Burkinabé a créé, à proximité du collège, un foyer pour l’accueil des garçons. Le projet prévoit l’agrandissement du foyer pour accueillir les filles qui sont provisoirement logées au domicile de la présidente de l’association. Le regroupement des pensionnaires permettra de diminuer les frais de gestion tout en offrant aux enfants de meilleures conditions de scolarisation.

Objectif :
-  améliorer les conditions de scolarisation des collégiennes.

Nature de l’investissement :
-  construction d’un dortoir pour les filles : 8 chambres à 6 lits par chambre et sanitaires,
-  achat des lits et moustiquaires,
-  éclairage solaire.

Montant sollicité : 8 200 € sur un budget de 22 000 €

Association partenaire : ESPOIR JEUNE BURKINABE

Bilan au 31 mai 2013

Pour la rentrée scolaire 2012, l’association a construit 4 chambres dortoirs ainsi que des sanitaires (5 douches et 3 toilettes) pour les 19 filles de 6ème et de 5ème.

L’équipement des dortoirs reste modeste : des lits superposés et pas encore de casier individuel. L’auvent devant les chambres atténue l’ensoleillement et donc la température. Les enfants aiment bien y travailler le soir et de grands tableaux y ont été installés.

Partagez


Recommander cette page