Economie locale

Construction d’un dispensaire de proximité

Bénin

Lieu : village de Gnidjazoum au Bénin

Contexte : Le village est situé au sud du Bénin sur le territoire de la commune de Bohicon, à 200 km au nord de Cotonou. Gnidjazoun compte 3000 habitants appartenant à l’ethnie FON. L’agriculture traditionnelle est la principale activité économique du village. Cette agriculture permet une certaine autosuffisance alimentaire mais ne fournit pas les revenus nécessaires pour permettre aux habitants d’améliorer leurs conditions de vie. Le village manque de services de base, notamment un dispensaire de proximité, mais aussi l’eau potable et l’énergie électrique.

Malgré les difficultés et les contraintes, les villageois s’investissent collectivement dans le développement du village. Ils cherchent à favoriser, au travers des projets communautaires, le développement de leur territoire avec comme priorités l’accès à la santé et à l’eau potable.

Le Comité Villageois de Développement (CVD) chargé d’initier et de gérer les projets de développement communautaire a crée une commission appelée « l’Association pour le Développement Villageois » chargée de mobiliser les financements et de suivre la mise en œuvre des projets. Un dossier de construction d’un dispensaire a été soumis à l’Etat béninois dans le cadre du Programme National d’appui au Développement Conduit pour les Communes (PNDCC).

Objectif :
- réduire la mortalité, les accouchements à domicile, les épidémies comme le sida. Actuellement les habitants de Gnidjazoun sont obligés de se rendre aux dispensaires de quartiers de la ville de Bohicon, éloignés d’une dizaine de kilomètres et déjà surchargés.

Nature de l’investissement :
- construction d’un bâtiment et achat de l’équipement.

Financement accordé : 1 500 € sur un budget de 25 154 €

Association partenaire : Tourisme & Développement Solidaires

Bilan au 18 février 2009 :

Un projet de construction d’un dispensaire de proximité avait été décidé ; cependant, l’Etat Béninois n’ayant pas débloqué les fonds promis aux communes, ce projet n’a pu aboutir.

De ce fait, les villageois ont envisagé un autre projet : la construction d’un puits à grand forage.
La mise en place de celui ci a demandé beau coup de temps et c’est la venue de l’association Tourisme & Développement Solidaires (TDS) qui a permis de débloquer la situation, et de repréciser le niveau de responsabilités de chacun. Un comité de suivi a été mis en place.
Le chantier est lancer depuis le 2 février 2009 avec le financement de 1500 € de CDC Développement solidaire. Le forage et la construction du puits devraient durer 3 mois.

Partagez


Recommander cette page