Economie locale

Construction d’un centre culturel

Panama

Lieu : village de San Cristobal au Panama

Contexte : San Cristobal compte 800 habitants environ, de la communauté amérindienne des Gnobe Buglee ; ils vivent de la pêche et de l’agriculture. Même s’ils ont suffisamment d’aliments pour nourrir leur famille, ils manquent de moyens pour avoir une vie descente. Ainsi, faute de moyen et d’accès à la santé, les enfants subissent de nombreuses affections et autres maladies courantes.

Actuellement, les salaires des hommes, souvent tributaires d’activités saisonnières, ne sont pas suffisants, la plupart des femmes du village sont sans travail rémunérateur et les jeunes qui veulent travailler, après avoir fini le premier cycle scolaire, n’ont aucun débouché sur place.

Toutefois, depuis quelques années, un programme de réappropriation de l’artisanat traditionnel se met en place. Des femmes ont constitué une coopérative d’artisanat où l’on fabrique à nouveau des « chacaras » (petits sacs tressés à base de fibres naturelles) et des tenues traditionnelles portées au quotidien. Un petit artisanat varié (bracelets, colliers, récipients en bambou et calebasses) est venu compléter ces premières actions. Les produits sont ensuite vendus sur l’île principale de l’archipel.

En même temps, la coopérative des femmes s’est lancée dans un programme d’accueil dans le village. Elles offrent plusieurs services : des repas (vente d’aliments), la visite de la forêt et des cultures agricoles du territoire avec découverte ornithologique (3 à 4 petits groupes de voyageurs annuels). Les revenus de ce travail permettent d’envisager le financement de petits projets sociaux dans le village en y impliquant les jeunes.

Objectif :
-  aménager un espace culturel pour dispenser des cours d’artisanat, des cours de danse traditionnelle, l’hébergement des délégations des autres villages ;
-  équiper une petite infirmerie pour les premiers soins (premiers bénéficiaires, les enfants de l’école primaire toute proche)
-  développer le tourisme rural (la salle principale sera modulable et pourra être transformée en dortoir pour y accueillir des petits groupes de 2 à 10 personnes). Les revenus permettront l’entretien de la structure.

Nature de l’investissement :
-  une construction simple et traditionnelle sur la base de l’utilisation de matériaux naturels traditionnellement employés dans la région : bambous, roseaux, « pino amarillo » (bois exotique imputrescible) et palmier notamment pour la réalisation du toit.

Financement accordé : 3 750 €* sur un budget de 7 681 €

Association partenaire : La Route des Sens

*En décembre 2007, 25 collaborateurs de la Caisse des Dépôts ont participé aux 2 voyages solidaires proposés par l’ASOC et le CSE au Panama. Leur contribution personnelle de 1 875 € a été doublée par CDC Développement solidaire.

Partagez


Recommander cette page