Education

Construction d’un campus

Inde

Lieu : Région du Zanskar dans l’Etat Indien du Jammu et Cachemire)

Contexte : Le relief particulièrement montagneux, allié à la rudesse de son climat, rend cette région très difficile d’accès. C’est l’un des endroits habités les plus hauts (plateaux perchés à 3500 m d’altitude) et les plus froids du monde (températures pouvant descendre en dessous de –35º en hiver). Dès novembre, les chemins deviennent impraticables et le Zanskar s’enferme pour 8 mois dans le silence et une solitude glacée.

Environ 15 000 personnes y vivent pauvrement de l’agriculture et de l’élevage. La scolarisation des enfants restent un problème important dans cette région très isolée. Les écoles primaires gouvernementales de l’Etat dispensent un enseignement très insuffisant : les classes sont ouvertes de manière irrégulière et ne permettent pas la scolarisation de tous les enfants.

Depuis 1988, l’association Aide au Zanskar (AaZ) soutient le fonctionnement d’une école, la LMHS (Lamdon Model High School) dont elle a financé entièrement la construction. Chaque année la LMHS accueille près de 300 enfants. Les élèves sont répartis en 12 classes, du jardin d’enfants (4/5 ans) jusqu’à la classe 10 (niveau seconde - 15/16 ans). La scolarité est sanctionnée par un diplôme « Secondary School Certificate ».

Le projet de la nouvelle école LMHS cherche à favoriser le mode de vie et la culture des autochtones par un recours systématiques aux ressources et savoir-faire locaux. Le choix d’une technologie solaire passive dans la conception de l’école permet, par exemple, de profiter de la première énergie disponible en abondance : le soleil ; on peut, de ce fait, réduire les besoins en chauffage au cours de l’hiver et ainsi limiter la consommation en énergies importées.

En raison du climat, il n’est pas possible de travailler plus de 4 mois par an.
Le projet s’étale sur 3 ans :
-  2011 : fondations,
-  2012 : mise hors d’eau des 3 bâtiments,
-  2013 : finition des 3 bâtiments et rénovation de l’école existante.

Les architectes de l’association Architectes Sans Frontières et le responsable de AaZ seront présents sur le site (juillet et août de chaque année) pendant les 3 années de la construction.

Objectif :
- doubler la surface moyenne des classes en passant de 14m² à 30m²,
-  prolonger la durée d’ouverture de l’école en lui permettant de fonctionner jusqu’à fin novembre,
-  augmenter en hiver la température intérieure des salles de classes – en mars, la température sans chauffage est de 10º ; elle atteindrait 18º,
-  diminuer de moitié la consommation d’énergie (non renouvelable et importée) de l’école,
-  augmenter le taux de réussite à l’examen,
-  sensibiliser les professeurs, les élèves et les parents aux questions environnementales.

Nature de l’investissement :
-  construction de 3 nouveaux bâtiments : 7 classes supplémentaires, des locaux administratifs, un
espace de jeux pour les enfants,
-  rénovation des bâtiments scolaires existants : révision de la toiture, réorganisation et réfection des salles de cours.

Montant sollicité : 15 000 € sur un budget de 61 473 € (budget global sur 3 ans : 193 445 €)

Association partenaire : Aide au Zanskar (AaZ)

Bilan au 31 mai 2013

Depuis l’été 2011, les bâtiments sortent de terre en intégrant les contraintes sismiques et un système solaire passif pour augmenter la température dans les salles de classes.

En septembre 2012, la maçonnerie de pierre noire et le coulage des poteaux du chainage vertical des trois bâtiments ainsi que l’élévation des murs d’un des trois bâtiments, étaient terminés.

Partagez


Recommander cette page