La vie des projets

Assainissement en milieu rural au Cambodge

La mise en place de 197 latrines en bois et 106 latrines avec douche pour 281 familles et 22 pour des établissements publics, permettra de prévenir et de réduire le risque d’infections et de pathologies liées au manque d’hygiène sanitaire, tout en contribuant à la protection de l’environement.

Le projet avait pour objectifs de construire et de fournir des latrines de base et écologiques aux 1343 habitants du village de Pheats Kandal, un village situé dans une région pauvre du Cambodge.

Etant donné l’importance des enjeux liés à l’assainissement, l’ADMAHC est intervenue à la demande d’une association locale pour coupler un volet assainissement au projet d’eau potable réalisé en 2011, afin de :
- respecter l’intimité et améliorer la santé de la population locale,
- réduire le taux de mortalité infantile en limitant les risques de maladies,
- renforcer les capacités des acteurs locaux dans la mise en place d’un système d’hygiène et d’assainissement de bas,
- promouvoir l’hygiène familiale et la salubrité sur le territoire communal,
- sensibiliser la population à l’hytgiène de l’eau et de l’assinissement.

Les villageois se sont fortement investis dans le projet. En accord avec le constructeur et le comité de pilotage, ils ont fait le choix d’une participation financière pour l’achat de certains matériels à leur goût et d’une pariticipation aux travaux au lieu d’embaucher d’autres ouvriers pour en réduire le coût.

La qualité de la construction a été bien assuréee car sous surveillance directe des bénéficiaires.

La maintenance des latrines est à la charge des familles. de l’association locale et de la mairie.

L’ADMAHC, en contact direct avec les villageois, a pu mesurer leur enthousiasme et leur plaisir d’avoir l’eau potable à la maison et maintenant les latrines et une cabine de douche. Les enfants, les familles qui travaillent ou habitent en ville, sont aujourd’hui très contents de rentrer dans la famille les jours fériés ou les fêtes car ils trouvent dans la campagne natale certains conforts de la ville.

L’ADMAHC restera en contact permanent ave l’association locale pour suivre l’évolution du projet et des visites périodiques des membres de l’association permettront de mesurer l’impact de celui-ci sur la qualité de vie et surtout sur la santé des bénéficiaires.

Pour en savoir plus sur le projet

Financement de CDC Développement solidaire :
15 000 €
Opérateur : Association pour le Développement médical et Aide Humanitaire au Cambodge (ADMAHC)


Partagez


Recommander cette page