Santé

Assainissement en milieu rural

Lieu : village de Pheats Kandal au sud-est du Cambodge

Contexte : Le Cambodge a été classé dans les pays ayant la plus faible couverture d’assainissement dans les zones rurales. Beaucoup de logements ruraux ne disposent pas d’installations d’assainissement de base et les intéressés sont peu sensibilisés aux pratiques d’une bonne hygiène. Chez les particuliers ou à l’école, les toilettes sont souvent absentes tout comme le savon pour se laver les mains. Les enfants ont plus de risques que les adultes de toucher des surfaces salles et ils sont donc particulièrement vulnérables.

Le village de Pheats Kandal compte 1343 habitants, il est situé dans une région pauvre du Cambodge où les habitants ne vivent que de l’agriculture vivrière familiale sur des petites parcelles de terrain. Leurs activités sont essentiellement la culture du riz, haricot, patate douce, la fabrication de nattes de roseaux et la fabrication artisanale de sucre de palme. Pendant la période creuse, certains villageois émigrent vers la capitale pour trouver un travail saisonnier.

C’est une commune sans électricité, ni assainissement, ni route asphaltée, sauf une route communale en terre. Il n’existe que quelques latrines hygiéniques.

L’assainissement est un processus qui vise à rendre sain un environnement. Le passage d’un assainissement médiocre à un assainissement amélioré réduit d’environ un tiers le taux global de mortalité infantile.

La mise en place de 254 latrines et de 5 toilettes publiques, accompagnée d’actions d’éducations sanitaires permettra de prévenir et réduire le risque d’infections et de pathologies liées au manque d’hygiène sanitaire tout en contribuant à la protection de l’environnement.

Objectif :
- améliorer les conditions d’hygiène et de santé des villageois.

Nature de l’investissement  :
- construction de 254 latrines familiales,
- construction de latrines publiques dans les écoles (3) et pagodes (2),
- sensibilisation à l’hygiène.

Financement accordé  : 15 000 € sur un budget de 85 924 €
Association partenaire : Association pour le Développement médical et Aide Humanitaire au Cambodge (ADMAHC)

Bilan au 30/04/2015

Le comité de pilotage du projet, après l’appel d’offre du 15/08/2014, a choisi l’un des 3 modèles de latrine avec douche sur des critères des matériaux et de solvabilité de l’entrepreneur.

L’entrepreneur, originaire de la commune, après un accord préalable du comité de pilotage, a acheté certains matériels (comme le bois) et embauché la main d’œuvre dans la commune.

Les travaux de construction ont commencé au mois d’octobre 2014. Les techniques utilisées sont simples et faciles à entretenir. Le projet émane de la population qui contribue au financement et aux travaux de construction. Les bénéficiaires participent aux frais de la construction, entre 10 et 30 % suivant leurs moyens.

Aujourd’hui, 70 latrines avec douche ont été livrées, soit 28 % du nombre total de latrines prévues :
-  63 de 1,20m x 1,80m aux villageois
-  2 de 1,20m x 1,80m à 2 pagodes
-  3 de 1,40m x 1m à 3 écoles

Les travaux de construction continuent normalement et activement avant les moussons.

Partagez


Recommander cette page