Economie locale

Appui à l’association de recycleuses LOMA VERDE

Colombie

Lieu : Bogota en Colombie

Contexte : Bogota est la capitale de la Colombie et compte 8 millions d’habitants. La croissance de la ville, aussi bien en termes d’étalement urbain que de croissance démographique, a pour effet d’augmenter les pressions sur les ressources naturelles et la pollution des milieux. A Bogota, 6000 tonnes de déchets arrivent chaque jour à la décharge municipale dont 1500 tonnes composées de matériaux recyclables. La décharge municipale représente pour la ville et ses habitants un fardeau économique et d’administratif. En même temps, il y a plus de 11 400 personnes (selon le gouvernement) qui dépendent directement de l’activité de recyclage et plus de 21 000 bénéficiaires indirects.

Les récupérateurs et recycleurs populaires de déchets représentent une proportion importante des travailleurs informels ; ils sont les plus pauvres d’entre les plus pauvres et sont très exposés aux risques professionnels (maladies, blessures, accidents). Ils récupèrent plus de 600 tonnes de déchets par jour mais ne sont pas des salariés et leur revenu dépend du poids et de la valeur des déchets qu’ils ramassent. Par ailleurs, les femmes, nombreuses dans ces professions, gagnent moins que les hommes.

Enda Colombie travaille avec les organisations de ramasseurs et recycleurs populaires de déchets depuis plus de 20 ans. La priorité est désormais de mieux les intégrer dans des systèmes formels, pour former les citoyens au tri sélectif des déchets, d’augmenter les connaissances techniques et environnementales, et de développer un marché du recyclage.

Créée en 2001, l’association LOMA Verde est essentiellement composé de femmes « entrepreneuses solidaires » et travaille sur la sensibilisation au tri des déchets, la récupération, le stockage, le tri et la vente des matériaux recyclables. L’association a sollicité l’administration municipale et obtenu la mise à disposition gracieuse d’un local ainsi que l’accès aux matériaux recyclables des établissements scolaires du quartier Ciudad Hunza. En échange, elle doit mettre en œuvre un programme pédagogique d’éducation à l’environnement.


Objectif :

-  soutenir 20 femmes recycleuses en améliorant les procédés de tri et de conditionnement des matériaux recyclables ainsi que leur commercialisation.

Nature de l’investissement :
-  aménagement de l’entrepôt pour les matériaux recyclables,
-  achat d’équipement pour le tri et le conditionnement des matériaux recyclables,
-  achat d’un véhicule pour faciliter la commercialisation,
-  achat d’équipement de sécurité industrielle,
-  accompagnement social (chargé de projet, animateur social, cycles d’ateliers et journées d’échange).

Montant sollicité : 15 000 € sur un budget de 56 500 €

Association partenaire : Enda Europe

Bilan au 31 mai 2013

En 2012, un entrepôt d’une superficie de 72 m² et d’une capacité maximale de 5 tonnes a été loué. Auparavant, les femmes stockaient les matériaux recyclables dans leur propre maison.

Le projet a permis également l’achat de 2 machines d’emballage et de divers équipement comme des sacs, du fil, des moules pour la fabrication de produits artisanaux recyclés ainsi que des équipements de sécurité (bottes, masques, gants, uniformes) pour les femmes.

L’association Loma Verde a bénéficié également d’un appui pour sa communication externe via le financement de supports de communication tel que des plaquettes de présentation et des cartes de visites, utiles pour donner de la dignité au métier exercé par ces femmes et crédibiliser leurs démarches de recherche de partenaires commerciaux.

Partagez


Recommander cette page