Economie locale

Appui à l’agriculture familiale

Burkina Faso

Lieu : village de Moulourou au sud-ouest du Burkina Faso

Contexte : Moulourou (900 habitants) est un village appartenant à la commune rurale de Guéguéré. Le village s’étend environ sur 4,2 km / 2,5 km ; 90 familles y résident dans un habitat extrêmement dispersé, sans électricité. L’alimentation en eau provient essentiellement de 3 forages profonds. Il existe aussi 4 puits avec margelle, plus quelques puits traditionnels, mais seuls deux (et même parfois un seulement) sont utilisables pendant toute la saison sèche.

En 2010, la population avait exprimé une demande d’amélioration de l’alimentation en eau du village. A la suite d’une étude, il a été proposé 5 emplacements pour de nouveaux forages profonds ainsi que l’aménagement des abords des forages existants.

Le projet prévoit la réalisation de 2 forages profonds aux emplacements retenus par les villageois. Ces forages permettront, avec ceux existants, de limiter à 500 mètres la distance maximale à parcourir pour atteindre un point d’eau utilisable toute l’année. Il comprend d’autre part la construction de superstructures de protection et d’accès autour des 2 nouveaux forages et des 3 existants, tout en facilitant l’abreuvement des animaux.

Par ailleurs, les points d’eau actuels ne permettent pas de développer des cultures maraîchères. Moulourou souhaite la création d’un jardin maraîcher qui permettra de donner du travail à tous et en particulier aux jeunes pendant la saison sèche en les maintenant au village, d’améliorer l’alimentation et d’augmenter les revenus. Un deuxième jardin sera créé sur le terrain de l’école récemment construite. Ce dernier, à la demande de la direction de l’école et des parents d’élèves, aura à la fois un rôle pédagogique et un rôle productif. En effet, les dotations de l’Etat Burkinabé relatifs à la cantine scolaire ne couvrent que très partiellement les besoins et le jardin pourra fournir un important complément.

Objectif :
-  améliorer les conditions d’alimentation en eau des villageois,
-  diversifier et améliorer la production agricole,
-  améliorer l’alimentation des enfants scolarisés.

Nature de l’investissement :
-  création de 2 forages profonds (50 à 70 m) équipés de pompes à motricité humaine,
-  aménagement de 2 jardins maraîchers (clôtures grillagées doublées de haies vives, équipement en outillage et premières semences),
-  création de 3 puits de 10 m de profondeur, équipés de pompes à pédales et de matériel de puisage pour l’irrigation des jardins maraîchers.

Financement accordé : 15 000 € sur un budget de 36 567 €

Association partenaire : Groupe Tiers-Monde Clamart Peuples Solidaires

Bilan au 30 avril 2014
Le projet a bien avancé. Les travaux ont été entrepris dès le mois de juillet et la réception intermédiaire a eu lieu le 19 août 2013.

Les nouveaux forages, d’une profondeur de 70 mètres, sont terminés et sont fonctionnels. Ils fournissent un débit de 4m³/heure pour l’un et de 12m³/heure pour l’autre. A noter une petite difficulté de réalisation pour le deuxième forage. Le terrain rencontré était boueux en profondeur et a exigé un matériel spécial non prévu à l’origine. Les aménagements autour des forages sont en fin d’exécution.

La réalisation du jardin maraîcher villageois est terminée (clôture et porte) et 26 villageois ont suivi une formation. Le maraîchage a pu commencer après la fourniture du matériel des semences et des plans.

Seul le jardin maraîcher prévu auprès de l’école n’a pas pu encore être commencé.

Partagez


Recommander cette page