Santé

Amenagement d’un local et formation a la production de plantes médicinales

Equateur

Lieu : région de Tambo - cordillère sud Equatorienne

Contexte : dans la région sud des Andes Equatoriennes, au cœur du canton de Tambo, la population indienne Canaris vit dans des communautés installées à plus de 3000 m d’altitude. Les indicateurs de santé du dernier recensement sont alarmants. Le personnel médical est quasiment inexistant, il existe à peine 1 médecin pour 1000 familles. Le pourcentage de dénutrition chronique et de mortalité infantile atteint 75 % en zone rurale et les moyens d’actions des guérisseurs des communautés sont limités par manque de médicaments.
Pour les communautés indiennes, le jardin des plantes médicinales est au cœur de la base des remèdes traditionnels utilisés par la médecine locale ; leur production et commercialisation peuvent apporter un revenu complémentaire intéressant.
La population locale utilise actuellement les plantes médicinales sous forme de décoction et voudrait diversifier les remèdes pour des applications externes (pommades) pour soulager les douleurs, les maux de têtes et désinfecter les plaies.
Des attentes existent pour développer des médicaments à base de plantes ; un local adéquat est nécessaire pour fabriquer les produits et en faire la promotion dans la région.
Vétérinaires sans Frontières/CICDA qui intervient déjà dans la région dans le domaine agricole et vétérinaire, pourrait apporter son appui à la formation des volontaires et à la gestion de la « maison de santé indienne ».

Objectif : offrir une alternative à l’usage des médicaments conventionnels, de plus en plus coûteux, et développer la médecine traditionnelle par l’usage des plantes médicinales pour les communautés indiennes.

Nature de l’investissement  : construction et équipement de la maison de santé indienne, fourniture des matières premières pour les jardins des plantes et la fabrication des pommades, formation des volontaires et encadrement au démarrage de la production.

Associations : Agronomes et Vétérinaires sans frontières (VSF) et le Centre International de Coopération pour le Développement Agricole (CICDA)

Coût  : 23 371 €

Financement accordé : 14 674 €

Bilan au 31/03/2006 :

Après la signature d’une convention avec l’association locale et le groupe de volontaires, le laboratoire de transformation de plantes a été construit.

22 médecins traditionnels indiens Canaris ont installé le matériel nécessaire sur leur parcelle pour optimiser le rendement des plantations.

Les formules médicinales à base de plantes répondant aux principales maladies rencontrées dans la région ont été définies et 25 indiens ont pu bénéficié d’une formation. Les ustensiles de fabrication achetés, 3 produits pour la commercialisation ont déjà été réalisés.

Les volontaires de la santé indigène sont prêts pour développer l’activité et proposer aux autochtones des remèdes efficaces contre les maladies les plus courantes.

Partagez


Recommander cette page