La vie des projets

Autonomisation alimentaire de femmes vulnéralbes et de leurs enfants au Togo

Nos actions

Pour améliorer les conditions des femmes séropositives sur le plan médical, social et psychologique, AlterSanté propose aux femmes une éducation nutritionnelle à travers des soutiens alimentaires ponctuels d’urgence pour elles et leurs enfants puis durables à travers des activités culinaires et des activités génératrices de revenus.

Le Togo est un pays de l’Afrique de l’Ouest peuplé d’un peu plus de 6 millions d’habitants. Les caractéristiques de cette population sont : une prépondérance des moins de 25 ans (environ 60 %), une croissance démographique dans la Région Maritime (41,7 %) et un indice de fécondité élevé (4,1 enfants/femme) ; ce qui pose d’énormes défis pour l’offre de services de santé publique. Par ailleurs, la faiblesse des niveaux d’instruction et l’analphabétisme des femmes en âge de procréer poussent à des comportements à risque, notamment pour la transmission du VIH.

La prévalence du VIH chez les femmes en âge de procréer est estimée à 3,4 % ; le taux de couverture du traitement antirétroviral dans le cadre de Transmission Mère-Enfant est très insuffisant (inférieur à 25 %), sans traitement adapté, une femme enceinte séropositive a un risque sur deux de transmettre le VIH à son enfant. De plus, la vulnérabilité accrue de la mère séropositive la rend plus sensible aux autres maladies (ex ; paludisme).

Depuis fin 2006, AlterSanté agit dans la Région des Plateaux du Togo auprès des femmes et des enfants vulnérables. Elle a pour objectif de réhabiliter ou construire des centres d’accueil pour femmes séropositives et leurs enfants, et de leur assurer un soutien nutritionnel et médicla.

A Kpalimé, des activités culinaires sont dispensées actuellement dans la maison des enfants. Le local n’est pas approprié et AlterSanté souhaite créer une Maison des Femmes, un lieu de rencontres, de convivialité mais aussi de formation consacré à la nutrition.

Le terrain (4 lots - 2 000 mètres au total) pour la constrution a été acheté en 2014. Les formalités administratives ont été longues mais tous les documents ont été signés par les propriétaires des 4 lots, le chef du village, les membres de la municipalité de Kpalimé et les représentants d’AlterSanté.

Les travaux de construction vont pouvoir commencer. Dans un premier temps, une fondation pour toute la maison va être posée et une cuisine interne et une cuisine externe seront construites ainsi qu’un puits pour pouvoir arroser le jardin qui sera aménagé avec l’aide d’un ingénieur agricole.

Le véhicule d’occasion, indispensable pour le transport des marchandises, a été acheté dès le mois de juillet 2014.

Divers matériels et outils nécessaires à la réalisation des activités culinaires ont été également achetés. Les ateliers culinaires, mis en place pour renforcer les connaissances des femmes en matière de nutrition, ont pu reprendre dès le mois de juin 2014. En six mois, sept ateliers ont été réalisés avec la participation de 9 femmes par séance en moyenne.

Pour en savoir plus sur le projet

Financement CDC Développement solidaire : 9 000 €
Opérateur : AlterSanté


Partagez


Recommander cette page