Santé

Amélioration de la prise en charge de femmes séropositives et de leurs enfants

Togo

Lieu : Kpalimé et Atakpaamé, Anié, 3 villes de la Région des Plateaux au Togo

Contexte : Le rapport l’ONUSIDA 2008 a relevé que 21 % seulement des femmes enceintes avaient accès au dépistage du VIH/Sida dans le Monde dont 35 % bénéficiaient d’un traitement PTME (Prévention de la Transmission Mère-Enfant). En 2009, 390 000 enfants ont été infectés par le VIH, principalement en Afrique.

La région des Plateaux est la plus vaste géographiquement du Togo et la deuxième en terme en population (1,4 million d’habitants). Cependant, elle ne compte que 17 sites PTME dont les activités de prévention et de prise en charge sont très insuffisantes : absence de salle d’accueil dans certains établissements, prise en charge psychosociale et nutritionnelle limitée, suivi pour l’observance au traitement inexistant, dépistage non globalisé à l’ensemble de la famille .

AlterSanté travaille au Togo depuis fin 2006, et une équipe franco-togolaise est basée dans la Région des Plateaux depuis fin 2008. Elle a pour objectif de réhabiliter ou construire des centres d’accueil pour femmes séropositives et leurs enfants et de leur assurer un soutien nutritionnel et médical.

Au sein de l’hopital de Kpalimé, la maternité ne dispose pas de salle d’accueil pour le cadre du dépistage VIH mais seulement d’une salle de consultation prénatale. Plusieurs consultations ont lieu en même temps ce qui limite l’objectif de confidentialité de celles-ci.

La polyclinique d’Atakpamé, capitale régionale de la Région des Plateaux, réalise plus de 1500 consultations prénatales par an, mais ne dispose ni de centrifugeuse ni de spectrophotomètre dans son laboratoire.

Le centre médical d’Anié qui effectue plus de 1 000 consultations prénatales par an rencontre les mêmes difficultés : l’absence de centrifugeuse engendre un faible retrait des résultats de dépistage VIH. En effet, sans centrifugeuse, les femmes enceintes ne peuvent, bien souvent, obtenir leurs résultats de tests dans la journée et reviennent rarement pour les rechercher
(55 %).

Par ailleurs, AlterSanté distribue des kits nutritionnels aux femmes enceintes séropositives les plus démunies.

Objectif :
- Améliorer le dépistage du VIH/Sida chez les femmes enceintes,
- Améliorer le suivi médical chez les femmes enceintes séropositive,
- Améliorer le soutien nutritionnel des femmes enceintes, de leur bébé et de leur famille.

Nature de l’investissement :
- Construction d’une salle d’accueil,
- Achat de 2 centrifugeuses et d’un spectrophotomètre,
- Achat de kits nutritionnels.

Financement accordé : 12 000 € sur un budget de 28 479 €

Association partenaire : AlterSanté

Bilan au 30 mars 2011

A Kpalimé, la salle de conseil pour la maternité est terminée. Le bâtiment permet au personnel médical de l’hôpital d’assurer des conseils pré-et-post-test du VIH et une éducation thérapeutique de qualité pour les femmes enceintes ou allaitantes, dans le respect de la confidentialité.

A Atakpamé, les 2 centrifugeuses et le spectromètre ont été livrés. Les laboratoires de ce centre gagneront en efficacité pour une prise en charge médicale optimale et durables des patients.

Par ailleurs, pour venir en aide aux malades les plus démunis tout au long de l’année, l’association distribue des kits alimentaires (500 g. de sucre, 1 litre d’huile, 5 boîtes de pilchards,
5 kg de riz). Depuis juillet 2010, 30 kits alimentaires ont été distribués par mois, ces distributions ont permis à autant de familles (7 à 8 personnes) d’améliorer sensiblement leur alimentation.

Partagez


Recommander cette page