Education

Aide à l’enfance défavorisée

Lieu : villages de Dou et Phanob, Province de Khammouane au centre du Laos

Contexte : Au Laos, le système éducatif comprend un enseignement primaire (cycle de 5 ans) et un enseignement secondaire (collèges et lycées) réparti sur deux cycles de trois ans. Le système éducatif ne prévoit pas l’enseignement des langues des minorités nationales (parlées par 40 % de la population laotienne). Le Laos est un pays pauvre et le budget consacré à l’éducation est très faible. Améliorer le système éducatif est un besoin prioritaire et l’effort du gouvernement porte essentiellement sur les écoles primaires et les écoles secondaires. Le taux de participation pré-primaire est de l’ordre de 15 % ; le taux de fréquentation au niveau primaire est de 80 % en début de cycle mais seulement de 67 % en fin de cycle.

Le pays compte peu de structures d’accueil pour les enfants d’âge préscolaire (jusqu’à cinq ans) et celles-ci sont essentiellement implantées dans les zones urbaines alors qu’elles seraient indispensables dans les zones rurales où la plupart des familles parlent leur langue minoritaire à la maison.

Présente au Laos depuis 2 ans, l’association Sourires d’Enfants travaille pour le regroupement de Lang Khang qui réunit 15 villages. Elle y développe un programme qui permettra, à terme, à 600 enfants d’accéder à l’instruction par une préscolarisation en école maternelle et à 1 500 enfants de moins de 6 ans d’avoir un suivi médical.

Après avoir réalisé un projet pilote sur deux des quinze villages : « Education, Nutrition/Santé et Accompagnement des familles avec la mise en place de générateurs de revenus pour les écoles », l’association souhaite développer ce projet en l’étendant à l’ensemble des 15 villages et en premier lieu, en 2015, aux villages de Dou et Phanob. Ces deux villages, accessibles par des pistes difficilement praticables, notamment en saison des pluies, sont extrêmement pauvres. Les activités économiques y sont plus difficiles du fait de leur isolement.

Environ 150 enfants de 3 à 6 ans (originaires de 5 villages) bénéficieront directement de l’ouverture des deux nouvelles écoles maternelles et environ 1500 enfants de moins de 6 ans (originaires de 15 villages) bénéficieront du suivi de santé avec la remise en état du centre de santé de Dou.

Afin de pérenniser l’ensemble du projet des activités génératrices de revenus seront mises en places. Une partie du terrain de chaque école sera utilisée comme jardin potager, ce qui permettra d’assurer l’autosuffisance en fruits et légumes de la cantine de l’école maternelle. Les insectes étant régulièrement consommés au Laos, un élevage d’insectes dans chacune des écoles va être démarré. Les insectes seront consommés par les enfants, apportant ainsi ¼ des protéines nécessaires. Les productions complémentaires seront vendues au marché ou auprès des restaurants de Thakhek déjà identifiés. Les bénéfices alimenteront la caisse des écoles.

Objectifs :
- permettre l’accès à l’éducation de 150 enfants de moins de 3 à 6 ans
- améliorer l’état sanitaire global de 1 500 enfants de moins de 6 ans
- améliorer le niveau de vie des parents d’élèves

Nature de l’investissement :
- construction et équipement de 2 écoles maternelles
- remise en état du centre de santé de Dou
- forage d’un puits
- mise en place d’activités génératrices de revenus

Financement accordé : 12 000 € sur un budget de 223 496 €
Association partenaire : Sourires d’Enfants

Partagez


Recommander cette page