La vie des projets

Aide à l’Enfance défavorisée dans la province de Khammouane au Laos

La construction des 2 écoles maternelles de proximité était essentielle dans les villages de Dou et Phanob. Très éloignés et difficilement accessibles, ils ne peuvent être atteints que par des pistes peu praticables en saison de pluies.

Le projet, implanté dans les villages de Dou et Phanob, dans la province de Khammouane, consiste à développer un volet éducatif par la construction de deux écoles maternelles, d’un volet santé par l’organisation de visites de prévention santé et suivi de croissance pour l’ensemble des enfants âgés de 0 à 6 ans puis par le développement d’activités génératrices de revenus destinées à autofinancer le fonctionnement des deux premiers volets.

La construction des deux écoles maternelles a commencée en 2015 et s’est terminée en mars 2016.

Les écoles ont ouvert provisoirement leurs portes pendant deux mois de mi-avril à mi-juin : un nombre limité d’enseignants et l’absence de cantine. Cette période essentielle pour la découverte des lieux et de la structure par les villageois a permis à tous les bénéficiaires de s’approprier à la fois les lieux et le projet lui même.

Un comité de gestion composé du chef de village, de villageois, de représentants de parents d’élèves et d’enseignants a été mis en place et a travaillé sur le règlement intérieur de l’école et de la cantine, sur l’organisation de l’école, sur la composition des menus.

La véritable rentrée scolaire a eu lieu au début du mois de septebre 2016 : 150 enfants âgés de 3 à 6 ans sont scolarisés et fréquentent les cantines scolaires.

Dans le cadre du volet Santé, une jeune fille diplômée en santé publique, en mission dans les villages jusqu’en avril 2017, a mis en place des formations à l’attention des infirmiers du centre de santé de Dou et oragnisé des visites médicales au profit des enfants et des femmes enceintes. Des registres de vaccinations sont tenus ainsi que des courbes de croissance. Les 150 enfants scolarisés bénéficient d’un suivi de croissance ainsi que les plus jeunes, âgés de 0 à 3 ans, (environ 150).

Afin de péréniser le projet, Sourires d’Enfants développe des activités génératrices de revenus. Outre la création de jardins potagers, l’association vient d’implanter dans chacune des écoles un élevage d’insectes. Par ailleurs, elle vient d’ouvrir un atelier de filage et tissage du coton à Phanob qui rassemble près de 50 femmes.

Les bénéfices de ces activités visent d’une part à autofinancer le fonctionnement des
2 écoles et d’autre part à élever le niveau de vie des villageois.

Pour en savoir plus sur le projet
http://www.cdcdeveloppementsolidair...

Financement de CDC Développement solidaire :
12 000 €
Opérateur : Sourires d’Enfants


Partagez


Recommander cette page