La vie des projets

Agrandissement d’un orphelinat au Bénin

La pauvreté est telle dans la région d’Azowlissé au Sud du Bénin, que l’orphelinat est amené à accueillir non seulement des orphelins, mais également des enfants abandonnés par des familles n’ayant pas les moyens de subvenir à leurs besoins les plus primaires comme de les nourrir.

La problématique du Bénin est identique à celle de beaucoup de pays du continent africain : la pauvreté endémique, qui induit entre autre des problèmes nutritionnels et d’accès aux soins pour toute la population, et d’accès à l’éducation pour les enfants.

L’orphelinat St Dominique est situé dans une zone rurale dans le sud du Bénin(département de Ouémé, communde d’Adjohoun, arrondissement d’Azowlisse). La pauvreté est telle que cette institution, gérée par des religieuses, est amené à acceuillir non seulement des orphelins, mais également des enfants abandonnés par des familles n’ayant pas les moyens de subvenir à leurs besoins les plus primaires comme de les nourrir.

Les bâtiments de l’orphelinat sont très vétustes et il manque de place pour héberger tous les enfants. Aussi, sur les 160 enfants accueillis, environ la moitié sont placés, moyennant finances, dans des familles. Celles-ci, souvent très pauvres, ne peuvent offrir que très peu de confort et d’hygiène.

L’association Assistance Humanitaire Internationale (A.H.I) sollicitée par les religieuses pour le triplement de la capacité d’accueil de l’orphelinat a décidé de construire 2 étages supplémentaires au bâtiment existant.

Le chantier a débuté en juillet 2015, avant la saison des pluies. Le gros oeuvre et les enduits extérieurs ont été terminés en novembre. Toutes les finitions intérieures seront réalisées au cours du 1er trimestre 2016.

Le 5 décembre, A.H.I a envoyé un conteneur avec des pots de peinture, 70 lits doubles avec leur literie et quelques équipements qui trouveront leur place dans le nouveau bâtiment. Un autre envoi avec du matériel et des équipements complémentaires est prévu en mars/avril.

L’inauguration du nouveau bâtiment devrait avoir lieu également au printemps 2016.

En annexe des travaux déjà prévus, A.H.I va refaire l’assainissement ainsi que l’alimentation en eau (cuve de 5000 litres et pompe neuves). L’association prévoit aussi de terminer la Maison des Parents, chantier à peine commencé par les religieuses faute de moyens. Cette petite unité est destinée à recevoir et héberger, pour de courtes périodes, les parents ayant confié un ou des enfants à l’institution, afin de pérenniser le lien parents-enfants, et ainsi favoriser le retour dans le foyer familial si les conditions matéreilles de la famille le permettent.

Pour en savoir plus sur le projet

Financement de CDC Développement solidaire :
15 000 €
Opérateur : Assistance Humanitaire Internationale


Partagez


Recommander cette page