Santé

Adduction d’eau potable

Madagascar

Lieu : Fokontany de Vatovandan, village au centre de Madagascar

Contexte : Le village, très difficile d’accès, est situé dans une région très vallonnée à 60 km au nord de la capitale Antananarivo. Il est composé d’une centaine de foyers (800 habitants) avec uniquement une école primaire publique. Le centre de santé de base le plus proche est à Ambato, à 14 km, accessible seulement à pied. Les villageois sont des modestes agriculteurs et éleveurs ; ils vivent de leur production (riz, oignons, ail) et de troc.

Fokontany de Vatovandan se trouve sur une colline, comme tous les villages dans le centre de Madagascar. Pour chercher de l’eau dans la rivière, les femmes et les enfants parcourent 2 km. Des maladies sont véhiculées par l’eau insalubre : la bilharziose, le choléra, la dysenterie infantile ainsi que la gale par manque d’hygiène et de propreté.

Le responsable de l’Autorité Nationale De l’Eau et de l’Assainissement (ANDEA) a informé l’association ANKADIBE que l’adduction d’eau pour Fonkontany de Vatovandana n’était pas envisageable pour l’Etat car le site est très difficile d’accès, très enclavé, sans activité économique et touristique.

A Madagascar, l’approvisionnement en eau potable est inexistant dans le milieu rural. Chaque commune est donc responsable de son système d’adduction d’eau potable. A la demande des villageois, l’association a effectué la recherche des sources et les différentes mesures d’altitude, et a demandé une étude qualitative et quantitative de l’eau.

L’adduction d’eau se fera selon le principe de gravitation :
-  construction de trois bassins de rétentions contigus pour la prise d’eau à la source située à 1476m d’altitude,
-  pose de conduite de 15 m reliant le 3ème bassin de rétention au château d’eau semi enterré,
-  construction d’un château d’eau semi enterré de 15 m³ à 1470m d’altitude,
-  pose de 2700m de tuyaux du réseau d’adduction à partir du château d’eau et de 1400m pour le réseau des bornes fontaines au village,
-  construction de 6 bornes fontaines et leur branchement sur le réseau de distribution.

Le chef du village, assisté d’un maître d’œuvre, sera le responsable du projet avec une forte participation des villageois. Un comité de gestion de l’eau prendra le relais pour responsabiliser les villageois et pérenniser l’installation.

Objectif :
-  améliorer les conditions de vie des villageois,
-  améliorer l’hygiène et la santé, en particulier pour les enfants,
-  améliorer la scolarisation des enfants.

Nature de l’investissement :- achat des matériaux (ciment, fer, tuyaux, robinetterie, quincaillerie…),
-  main d’œuvre.

Montant sollicité : 4 000 € sur un budget de 20 000 €

Association partenaire : ANKADIBE

Bilan au 30 avril 2014
Dès le mois d’octobre, tous les travaux étaient entièrement achevés pour alimenter en eau potable le village de Vatovandana.

Un comité de gestion de l’eau a été mis en place et deux plombiers ont été formés pour assurer la maintenance des installations.

Pour assurer cette maintenance, le comité se chargera de prélever à chaque foyer
une redevance de 2 500 ariarys (environ 1 €).

Partagez


Recommander cette page