Economie locale

Achat d’une batteuse à riz

Sénégal

Lieu : village de Sam’Botté au nord ouest du Sénégal

Contexte : Le village se situe dans la région de Saint Louis sur la rive du fleuve Sénégal. La quasi-totalité de la population est constituée d’agriculteurs éleveurs sédentaires. Malgré les richesses potentielles importantes dans le domaine de l’agriculture (terres abondantes et fertiles, disponibilité de l’eau du fleuve Sénégal et bien évidemment le soleil), les exploitations en place ne suffisent pas à assurer l’alimentation de la population dont la croissance est élevée. L’émigration vers les villes de Dakar ou de Saint Louis et surtout vers l’étranger (la France en tout premier lieu) touche particulièrement les jeunes qui en font une priorité.

Un gigantesque programme financé par la banque mondiale avait, dans les années 80, permis de créer des milliers d’hectares de rizières tout au long du fleuve. Le niveau du fleuve ayant baissé depuis des années, ces rizières ont été peu à peu abandonnées faute de pouvoir les irriguer.

AGIR abcd, avec l’aide des villageois, réhabilite d’anciens périmètres rizicoles abandonnés ; 25 ha permettent d’alimenter environ 300 personnes, à raison de 330 gr. de riz décortiqué par jour. Le riz est l’aliment de base des Sénégalais de cette région contrairement à d’autres où le riz n’est qu’un complément à l’arachide.

Avec une récolte au hasard et un traitement rudimentaire post-récolte, les pertes peuvent aller jusqu’à 35 %. Elles sont encore aggravées si le battage est inefficace. Le battage manuel nécessite beaucoup de main-d’œuvre et la batteuse à riz élimine l’une des tâches les plus pénibles pour les femmes et les enfants.

Objectif :
- réhabiliter des périmètres rizicoles abandonnés afin de permettre à la population de s’alimenter correctement ;
- augmenter le rendement des récoltes par un battage mécanique.

Nature de l’investissement :
- achat d’une batteuse à riz montée sur chariot à roues afin de faciliter son déplacement entre les villages et assurer un amortissement plus rapide.

Financement accordé : 3 400 € sur un budget de 7 200 €

Association partenaire : AGIR abcd

Bilan au 26 mars 2009  :

Le 3 juillet 2008, la batteuse à riz a été acheminée vers le village de Sam’botté. Elle est de la marque ASI très utilisée en Afrique et débite environ 4 quintaux par heure.

Avant la mise en marche, toutes les pièces ont été vérifiées ainsi que toutes les fonctions de la machine : batteur, ventilation, secouage. L’entretien du matériel sera effectué par M. Habou, un ancien technicien de la SAED (Société d’Aménagement et d’Exploitation du Delta), spécialiste des pompes et des matériels agricoles.

Aujourd’hui, les habitants de Sam’Botté, 1000 environ, Peuls pour la plupart, sont très endettés car la rizière est restée 4 ans sans production faute de moyen d’irrigation. Pour démarrer la campagne sur de nouvelles bases économiques, un plan de redressement financier vient d’être mis en place par M. Touré, ingénieur de la SAED.

Pour éponger le passif existant, ils vont vendre une partie de leur cheptel afin d’avoir accès au préfinancement de la nouvelle campagne : semences, intrants. M. Touré assurera le suivi financier et la sensibilisation des villageois à l’amortissement.

Partagez


Recommander cette page