Santé

Accès à l’eau potable dans 19 villages

Burkina Faso

Lieu : commune d’Aribinda au nord du Burkina Faso

Contexte : La commune d’Aribinda est composée de 43 villages et compte environ 98 000 habitants. Le climat de la commune est de type sahélien, caractérisé par une courte saison pluvieuse allant de juin à septembre et une longue saison sèche qui dure d’octobre à mai. Le réseau hydrographique est constitué par des rivières saisonnières et des petites mares dont certaines abritent des retenues d’eau.

L’approvisionnement en eau potable de la commune est essentiellement assuré grâce à un ensemble de forages, de puits modernes (forage équipé d’une pompe) et d’adductions d’eau potable simplifiées. Le chef lieu de la commune dispose en plus, depuis 1985, d’un système d’adduction d’eau classique de l’Office National de l’Eau et de l’Assainissement.

La commune dispose au total de 238 points d’eau, dont 20 % des forages ne sont pas fonctionnels. La couverture en eau potable de la population est insuffisante : un PEM (Point d’Eau Moderne) fonctionnel pour 483 personnes alors que la norme nationale est d’un PEM pour 300 personnes.

Le projet s’inscrit dans le Plan Communal de Développement de la Commune d’Aribinda ; le Maire d’Arbinda a fourni la liste des 19 villages bénéficiaires de la réhabilitation des 21 forages prévus. Celle-ci évitera aux populations d’une part de longs parcours pour s’approvisionner en eau potable et d’autre part d’interminables attentes aux points d’eau. Le projet prévoit également la mise à niveau, si nécessaire, des 6 réparateurs chargés de la maintenance et un stock de pièces détachées. Une formation à la gestion de l’eau et la sensibilisation à l’hygiène seront systématiquement assurées dans chacun des villages.

Objectif :
-  améliorer l’accès à l’eau potable dans 19 villages (plus de 40 000 personnes),
-  sensibiliser à l’hygiène,
-  renforcer les compétences dans le domaine de la gestion de l’eau et de la pérennité des ouvrages (entretien, fonctionnement, maintenance).

Nature de l’investissement :
-  remise en état de 21 forages (pompes, panneaux, analyses-physico-chimique et bactériologique),
-  formation à la maintenance et pièces détachées,
-  formation à la gestion de l’eau et sensibilisation à l’hygiène.

Montant sollicité : 10 000 € sur un budget de 136 322 €

Association partenaire : Amitié Solidarité Savoie/Sahel

Bilan au 31 mai 2013

Les analyses d’eau effectuées lors de l’étude préliminaire, fin 2012, ont montré que plusieurs sites ne pouvaient pas être réhabilités, l’eau se révélant impropre à la consommation. Par ailleurs, d’autres sites étaient à sec ou avaient un débit d’eau insuffisant.

En conclusion, sur les 19 forages prévus, seuls 13 ouvrages seront réhabilités ; la profondeur des forages en cours de réhabilitation se situe pour la plupart entre 50 et 75 m.

Partagez


Recommander cette page